DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Développement, Neurocognition, Dysfonctionnements

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DENDY /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Véronique BOULENGER, Florence CHENU, Jennifer KRZONOWSKI

Troubles de l'attention dans la dyslexie et l'épilepsie


  Personne à contacter
Nathalie BEDOIN

Cadre de l'étude et objectifs

En appui sur des travaux réalisés pour comprendre les mécanismes cognitifs impliqués dans des processus attentionnels chez l’enfant et l’adulte, nous mettons au point et étalonnons des outils d’évaluation pour décrire les mécanismes attentionnels perturbés, notamment dans la dyslexie de l’enfant et du jeune adulte et l’épilepsie de l’enfant ou de l’adolescent. Un de ces tests (SIGL ©) et le programme d’exercices informatisés associé (SWITCHIPIDO ©) sont désormais à disposition des orthophonistes (www.gnosia.fr).

En savoir plus...

L’identification de mots écrits implique des compétences attentionnelles variées. Dans le domaine visuo-spatial, nous avons montré que les enfants dyslexiques de surface, qui lisent lentement et commettent beaucoup d’erreurs sur les mots irréguliers, présentent souvent un déficit d’inhibition des détails assorti de difficultés à prendre en compte la structure de l’information. Leur attention est anormalement mobilisée pour le traitement de l’aspect local au détriment de l’aspect global, opposition dont nous avons étudié les supports neuroanatomiques. Cela pourrait expliquer leur difficulté à coder précisément la position des lettres dans le mot, et donc à les identifier et à en mémoriser l’orthographe. Nous avons réalisé et étalonné un test informatisé – SIGL © – permettant le diagnostic précis de ces déficits à partir de lettres ou de dessins d’objets hiérarchisés, puis réalisé et évalué l’efficacité d’exercices de remédiation – SWITCHIPIDO © – (test et programme de remédiation accessibles sur le site www.gnosia.fr). Chez des enfants dyslexiques de surface, cette prise en charge améliore la lecture, surtout pour les mots irréguliers, et incite implicitement les jeunes lecteurs à traiter simultanément un plus grand ensemble de lettres et à davantage utiliser la procédure d’adressage automatique pour lire.

Une autre composante de l’attention – l’orientation attentionnelle – présente aussi des anomalies dans la dyslexie chez l’enfant. Son ralentissement est documenté dans cette pathologie. Nos expériences d’indiçage spatial répliquent ce ralentissement de l’orientation de l’attention spatiale, en cas de dyslexie de surface comme de dyslexie phonologique, mais seulement en vision et pas en modalité auditive. Elles confirment aussi le phénomène de mini-négligence parfois décrit et reflétant un déficit de désengagement attentionnel, et elles précisent sa corrélation au déficit d’application de règles grapho-phonologiques complexes en écriture. Elles mettent enfin et surtout en évidence un déficit d’inhibition de la partie droite de l’espace lorsque l’attention s’oriente à gauche. Ce déficit d’inhibition spatiale est donc unilatéral, mais se manifeste en vision et en audition chez les enfants dyslexiques de surface. Dans la dyslexie phonologique, ce déficit d’inhibition est absent en vision, mais très net et bilatéral en audition. Un déficit d’inhibition spatiale doit sans doute être bilatéral pour contribuer au déficit phonologique qui caractérise de ce dernier type de dyslexie.

Avec le projet ETUDYS, la réalisation d’une enquête détaillée auprès d’une centaine d’étudiants dyslexiques à l’université et d’étudiants témoins nous permet de connaître la spécificité des difficultés rencontrées par les étudiants dyslexiques pour suivre les cours, organiser leur travail, se concentrer, passer les examens... Un bilan neuropsychologique précise ensuite leurs particularités dans le domaine du langage et de l’attention au moyen de tests neuropsychologiques (dont SIGL) et d’épreuves expérimentales. Ce projet, en collaboration avec le Laboratoire ICAR, la Mission Handicap de l’Université de Lyon et la Médecine Préventive débouchera sur des préconisations en faveur de l’égalité des chances pour la réussite des études.

Des déficits d’orientation visuo-spatiale caractérisent par ailleurs certaines formes d’épilepsie bénigne de l’enfance : nous mettons en évidence une mini-négligence gauche chez des enfants atteints d’épilepsie rolandique avec foyer épileptogène droit et un important déficit d’inhibition visuo-spatiale bilatéral dans l’épilepsie de Panayiotopoulos. L’évaluation précise de la nature des déficits d’attention spatiale, quant aux mécanismes perturbés (engagement, désengagement de l’attention et inhibition, mais aussi traitement global/local) et aux modalités sensorielles concernées (vision et/ou audition) permet de mieux comprendre les difficultés scolaires de tels patients. Les épreuves que nous avons mises au point pour évaluer l’asymétrie hémisphérique pour le langage et le traitement de l’espace, de même que pour cerner les difficultés en imagerie mentale visuelle permettent une évaluation neuropsychologique plus précise des difficultés liées à l’épilepsie de l’enfant.


  Financements
  • CTRS Développement cognitif et épilepsie (Resp. Philippe Ryvlin) Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche 2008-2010
  • Cluster 11, Vieillissement, handicap, neuroscience (Action n° 3 : Audition, Vision, Langage Troubles de l’apprentissage de la lecture chez l’enfant : prévention, aide au diagnostic et remédiation Région Rhône-Alpes 2006-2008
  • PREDIT Go4 DACOTA (Défauts d’Attention et ConduiTe Automobile) (Resp. Laurence Paire-Ficout, INRETS) Ministère chargé de la recherche, des transports, de l’environnement et de l’industrie, ADEME, OSEO et ANR 2005-2008
  • Projets Exploratoires Pluridisciplinaires (PEPS) ETUDYS (Accueil, intégration et accompagnement des ETUdiants DYSlexiques à l'université) CNRS 2014

  Publications
  • Bedoin, N., Ferragne, E., Lopez, C., Herbillon, V., De Bellescize, J., des Portes, V., 2011, "Atypical hemispheric asymmetries for the processing of phonological features in children with rolandic epilepsy", Epilepsy & Behavior, 21:1, pp. 42-51
  • Bedoin, N., Ciumas, C., Lopez, C., Redsand, G., Herbillon, V., Laurent, A., Ryvlin, P., 2012, "Disengagement and inhibition of visuo-spatial attention are differently impaired in children with rolandic epilepsy and Panayiotopoulos syndrome", Epilepsy and Behavior, 25:1, pp. 81-91
  • Ciumas, C., Saignavongs, M., Ilski, F., Herbillon, V., Laurent, A., Lothe, A., Heckermann, R., de Bellescize, J., Panagiotakaki, E., Hannoun, S., Sappey Marinier, D., Montavont, A., Ostrowsky-Coste, K., Bedoin, N., Ryvlin, P., 2014, "White matter development in children with Benign Childhood Epilepsy with Centro-Temporal Spikes", Brain, 137:4, pp. 1095:1106
  • Kéïta, L., Bedoin, N., 2011, "Hemispheric asymmetries in hierarchical stimuli processing are modulated by stimulus categories", Laterality: Asymmetries of Body, Brain and Cognition, 16:3, pp. 333-355
  • Kéïta, L., Bedoin, N., Burack, J., Lepore, F., 2014, "Switching between global and local levels: The level repetition effect and its hemispheric asymmetry", Frontiers in Psychology, 5:252, pp. [doi: 10.3389/fpsyg.2014.00252]
Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site