DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Développement, Neurocognition, Dysfonctionnements

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DENDY /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Véronique BOULENGER, Florence CHENU, Jennifer KRZONOWSKI

Supports neuronaux des traits phonologiques : asymétrie hémisphérique et potentiels évoqués


  Personne à contacter
Nathalie BEDOIN

Cadre de l'étude et objectifs

Après des expériences de présentation en champ visuel divisé ayant montré une implication particulièrement forte de l’hémisphère droit (HD) dans le traitement du voisement à l’écrit, nous réalisons des expériences comportementales et en potentiels évoqués (ERP), avec le paradigme d’écoute dichotique, pour évaluer l’asymétrie hémisphérique associée à la perception de divers traits phonologiques en français.

En savoir plus...

Les données obtenues en écoute dichotique confirment l’avantage classique de l’oreille droite (hémisphère gauche, HG) si les deux mots présentés simultanément ne diffèrent que par le lieu d’articulation, mais une implication des deux hémisphères si cette différence porte sur le voisement. L’HD s’avère surtout impliqué pour le trait voisé, beaucoup moins pour le trait non-voisé. Nous expliquons cette différence dans le cadre d’une hypothèse acoustique de l’asymétrie hémisphérique pour la phonologie et du modèle Asymmetric Sampling in Time. En français, seul le trait voisé est associé à un indice acoustique long (une centaine de millisecondes d’énergie dans les basses fréquences avant l’explosion d’une occlusive) et serait de ce fait mieux traité par les aires temporales droites, celles-ci étant capables d’échantillonner l’information à une échelle moins fine que les aires temporales gauches. Les oscillations cérébrales qui guident l’analyse sont en effet plus lentes dans ces régions de l’HD que dans celles de l’HG. Cette expérience, étalonnée chez des enfants et des adultes, a débouché sur un test – DICHOTICA – permettant d’évaluer le degré de latéralisation hémisphérique pour les traitements phonologiques de 4 ans à l’âge adulte. Il est sensible à des perturbations, mêmes mineures, du développement de l’asymétrie hémisphérique fonctionnelle, notamment dans l’épilepsie.
Des expériences en potentiels évoqués (ERPs) (épreuves de Go/Nogo auditive) ont confirmé l’implication accrue de l’HD dans le traitement du voisement et permis de décrire une hiérarchie de la sensibilité à des différences de trait phonologique (mode d’articulation > voisement > lieu d’articulation).


  Publications
  • Bedoin, N., Ferragne, E., Marsico, E., 2010, "Hemispheric asymmetries depend on the phonetic feature: A dichotic study of place of articulation and voicing in French stops", Brain and Language, 115:2, pp. 133-140
  • Bedoin, N., Ferragne, E., Lopez, C., Herbillon, V., De Bellescize, J., des Portes, V., 2011, "Atypical hemispheric asymmetries for the processing of phonological features in children with rolandic epilepsy", Epilepsy & Behavior, 21:1, pp. 42-51
  • Bedoin, N., Krzonowski, J., Ferragne, E., 2013, "How voicing, place and manner of articulation differently modulate event-related potentials associated with response inhibition", proc. of Interspeech, Lyon, 25-29 août 2013
  • Fabre, D., Bedoin, N., 2003, "Sensitivity to sonority for print processing in normal readers and dyslexic children", Current Psychology Letters: Behaviour, Brain & Cognition, 10:1, pp. 1-6
Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site