DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Développement, Neurocognition, Dysfonctionnements

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DENDY /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Véronique BOULENGER, Florence CHENU

Langage et motricité: de la cognition incarnée à la trajectoire


  Personne à contacter
Veronique BOULENGER , Alice Catherine ROY

Cadre de l'étude et objectifs

Au cours des 20 dernières années, les théories de la cognition incarnée ont permis une nouvelle approche de la relation cerveau-langage. Il est établi que nos représentations lexicales et phonologiques s’étayent et bénéficient de la richesse de nos expériences sensorimotrices. Au niveau sémantique, le traitement des verbes d’action résonne dans les aires sensorimotrices (Hauk et al., 2004) tandis qu’à un niveau comportemental, le traitement des verbes d’action peut faciliter ou interférer avec la réalisation d’un mouvement (Boulenger et al., 2006). Au niveau phonologique, des études en écoute passive ont pu révéler une résonance motrice des phonèmes perçus (Roy et al., 2008) allant même jusqu’à une somatotopie des lieux d’articulation au niveau du cortex prémoteur (Pulvermüller et al., 2006). Sur la base de ces travaux, nous poursuivons deux lignes de recherche:

  1. La cognition incarnée en langage seconde
  2. La trajectoire dans le langage et le mouvement
En savoir plus...

La première ligne de recherche est dédiée à la cognition incarnée en langue seconde avec une approche incarnée de la phonologie d’une part, et de la sémantique des verbes d’actions d’autre part. Sur le plan phonologique, nous déterminerons si le langage parlé complété (LPC) est un allié efficace dans la discrimination de nouveaux phonèmes, et le cas échéant, si le bénéfice est imputable à une somatotopie plus finement définie des phonèmes nouvellement acquis (enregistrements en IRMf). Sur le plan sémantique, nous nous concentrerons sur l’apprentissage de verbes d’actions afin de comprendre si l’adjonction d’un geste imité ou observé participe à une meilleure rétention des verbes et si cela se traduit par une implication majeure des cortex moteurs (enregistrements EEG avec analyse de la bande de fréquence mu, et enregistrements cinématiques).

La deuxième ligne de recherche vise à comprendre si les mêmes règles régissent l’expression de la trajectoire et l’exécution motrice de gestes de pointage (enregistrement cinématique dans un environnement virtuel; projet PROJECTOIRE). Les travaux de C. Imbert en typologie descriptive (axe DTT du laboratoire) ont permis de révéler des points de convergence dans l’expression de la trajectoire au sein de langues (chinois, birman et popti jacaltek parmi d’autres) appartenant à des familles différentes. Plus spécifiquement, lorsque la trajectoire linguistique s’exprime tant sur le plan vertical qu’horizontal, le morphème de verticalité se situe toujours plus près de la base verbale (ou du verbe principal dans les séries verbales) que le morphème d’horizontalité. Nous examinerons les vecteurs vertical et horizontal pour des mouvements de pointage vers des cibles à 45° afin de comprendre si, à vecteur directionnels équivalents, la verticalité occupe dans le mouvement également une place de choix au regard de l’horizontalité.


  Financements
  • Contrats doctoraux Labex ASLAN
  • Labex ASLAN - Université de Lyon PROJECTOIRE : Trajectoire linguistique dans les mouvements de projection du bras 2017-2018
  • Appel à Projets Pluridisciplinaires Interne (APPI) Cognition incarnée en langue seconde: étude en IRMf Université Lyon 2 2017-2018

Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site