DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Description, Typologie, Terrain

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DTT /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Noëllie BON, Antoine GUILLAUME

Une grammaire du cuwabo (bantu P34, Mozambique)


  Personne à contacter
Rozenn GUEROIS

Cadre de l'étude et objectifs

Le cuwabo est une langue bantoue parlée par plus de 800.000 locuteurs au Nord-Est du Mozambique. Elle est répertoriée sous le code P34 selon la classification de Guthrie et appartient donc au groupe makhuwa (P30). Le cuwabo se divise en cinq variétés: le cuwabo central, le karungu, le mayindo, le nyaringa, et le manyawa. Ce travail se base sur le cuwabo central parlé dans le district de Quelimane. Des données de première main ont pu être collectées auprès d’une dizaine de locuteurs, lors de trois terrains réalisés entre 2011 et 2013, totalisant 10 mois. Cette thèse, dirigée par Gérard Philippson et soutenue en juin 2015, fournit une description grammaticale de la langue couvrant en détail les domaines de la phonologie et de la morphosyntaxe. La phonologie comprend deux chapitres : le premier est dédié à la phonologie segmentale tandis que le deuxième analyse le fonctionnement du système tonal de la langue. Notons que le cuwabo est l’unique langue P30 ayant retenu un ton lexical contrastif sur les thèmes lexicaux et verbaux. Morphologiquement, le syntagme nominal est dominé par un riche système d’accords des classes nominales, typique dans les langues bantoues. Le verbe cuwabo a une morphologie de type agglutinant, qui renferme un riche système de Temps-Aspect-Mode combinant préfixes et suffixes finaux. Il convient de noter l’existence de plusieurs enclitiques selon les constructions (enclitiques locatifs, enclitiques pronoms personnels dans les relatives, enclitiques comitatif ou instrumental). Enfin, la syntaxe s’étend sur trois chapitres : le premier s’intéresse aux constructions prédicatives verbales et non-verbales ; le deuxième s’intéresse aux constructions relatives et à la formation des questions ; le dernier aborde la question de l’ordre des constituants en lien avec la structure informationnelle. Les domaines préverbaux et postverbaux sont examinés, ainsi que leur interaction avec le marquage morphologique sur le verbe qui distingue les formes conjointes et les formes disjointes. L’annexe de cette thèse compile sept textes, glosés et traduits, qui permettent d’illustrer en contexte un grand nombre d’items grammaticaux présentés dans les chapitres descriptifs.


Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site