DDL - UMR 5596
ISH - Bat C
14 avenue Berthelot
69007 Lyon
Tél : 04 72 72 64 12
Fax : 04 72 72 65 90
Contact

Description, Typologie, Terrain

Thèmes et actions

 Vous êtes ici : Accueil /  Recherche /  DTT /  Thèmes et actions  / Action

Webmaster de l'axe : Noëllie BON, Antoine GUILLAUME

L’emploi antipassif dans les langues accusatives


  Personne à contacter
Katarzyna JANIC

Cadre de l'étude et objectifs

Cette thèse de doctorat a été initiée en octobre 2007 suite à un master portant sur l’analyse comparative des verbes réfléchis (se-verbes) en français et en polonais. Elle a été financée de 2007 à 2010 par une allocation ministérielle de recherche. Menée sous la direction de Denis Creissels, elle vise à inscrire dans une nouvelle perspective typologique l’étude de l’emploi antipassif de formes se-verbes dans plusieurs familles de langues (slaves, romanes, océaniennes, turciques, bantoues). L’élément se ne fonctionne plus dans cette approche comme pronom réfléchi et/ou réciproque mais comme marqueur d’un ensemble d’opérations sur la valence verbale de type moyen, avec des possibilités d’extension à des fonctions de type passif, antipassif et impersonnel. Cette thèse remet en question l’hypothèse traditionnelle selon laquelle les constructions antipassives sont identifiées exclusivement dans les langues à alignement ergatif, et non dans les langues à alignement accusatif. Cette étude présente ainsi le double intérêt de s’appuyer sur une approche translinguistique, impliquant différentes familles de langues, et sur une vision bipolaire relative aux domaines de la syntaxe et de la sémantique. Ces recherches ont pu être approfondies en collaboration avec †Anna Siewierska (Université de Lancaster), et Martin Haspelmath (Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig), dans le cadre d’une bourse ‘Explora Doc’ (2010).


Remonter

ASLAN -  Université de Lyon -  CNRS -  Université Lumière Lyon 2 -  ISH -  Typologie -  IXXI -  DDL :  Contact |  Mentions légales |  Plan du site